Le capital-investissement

Tous les investissements sont soumis à des risques de perte en capital. Toutefois, il existe certains placements qui résistent plutôt bien aux crises. Ce sont des valeurs refuges pour les investisseurs, car même en temps de crise, elles ne perdent pas ou très peu de valeur.

Les livrets réglementés

Les livrets réglementés

A lire aussi : Quelles sont les opportunités et les risques d’un investissement locatif à Porto Vecchio ?

Les livrets réglementés, tels que le Livret A, le Livret Jeune, le Livret de Développement Durable et Solidaire (LDDS) ou encore le Livret d’Epargne Populaire (LEP), sont des placements qui assurent une épargne en toute sécurité. En effet, la majorité de ces fonds d’investissement sont placés auprès de la Caisse des Dépôts et Consignations.

Mais en plus, ils sont garantis par la banque et, en cas de faillite de celle-ci, par l’État. Le seul risque sur les livrets est le taux d’inflation qui est le plus souvent supérieur à leur taux d’intérêt.

Sujet a lire : Comment procéder à la déclaration d'un meublé de tourisme avec le formulaire CERFA ?

Les terres agricoles

Les terres agricoles

Étant donné que les terres agricoles répondent au besoin primaire et fondamental de se nourrir, elles représentent donc une réelle valeur refuge. Certes, individuellement la terre n’est pas évidemment exploitable, mais collectivement elle représente un enjeu majeur de résilience.

Depuis quelque temps, une part de plus en plus importante des fonds souverains est consacrée à l’agroalimentaire, pour permettre à l’autosuffisance alimentaire d’augmenter.

Les biens de grande consommation

Les biens de grande consommation

Les biens de grande consommation font partie des placements qui résistent aux crises économiques. Durant les crises, les ménages ne peuvent effectivement pas se passer de ceux-ci. En temps de crises, tous essayent de réduire leurs dépenses, mais il est plus difficile de rogner sur les produits alimentaires, hygiéniques et ménagers de base.

Les actions des entreprises dans ce secteur d’activité sont certes instables, pourtant les BGC sont toujours présents et leurs valeurs ne baissent qu’un peu durant les périodes de crise.

Les obligations

Les obligations

Les obligations concernent les titres de dette d’entreprise ou d’État. Ces titres sont des promesses de remboursement du capital à un moment donné. Ce remboursement est accompagné de paiement d’intérêts périodiques.

Les obligations représentent de bons placements résistant aux crises, car par rapport aux actions, elles sont plus stables. Toutefois, l’idéal est de mixer obligations et actions. C’est la base de la construction d’un portefeuille diversifié.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *