L'argent liquide

Depuis l’apparition des cryptomonnaies et des paiements électroniques, l’utilisation de l’argent liquide a grandement baissé. En France par exemple, seuls 60 % des règlements sont effectués avec des pièces de monnaie et des billets. Alors, quel est l’avenir de l’argent liquide ? Va-t-il disparaître ?

Les inconvénients de l’argent liquide favorisent sa disparition

le paiement sans contact

A découvrir également : Finance : investir dans les énergies du futur

Depuis que le paiement sans contact est apparu, l’avenir de l’argent liquide est devenu inquiétant. Le Covid a également participé à la baisse de la cote du cash au profit des paiements numériques, par CB et autre. En effet, l’argent liquide favorise en quelque sorte la propagation du virus.

Outre les raisons sanitaires, il y a aussi la sécurité. La réduction des transactions avec l’argent liquide a presque vidé les caisses. Quand il y a moins d’argent dans les caisses, il y a moins de risques de vols et de cambriolages. Vu les inconvénients de l’argent liquide, il semble destiné à disparaître.

Dans le meme genre : Comment les start-up françaises se financent-elles ?

L’argent liquide : une baisse de sa cote depuis l’arrivée des monnaies virtuelles

le paiement par CB

À noter toutefois que la baisse de l’utilisation de l’argent liquide ne date pas d’hier. En fait, depuis que des solutions comme le paiement par CB sont apparues, le nombre de personnes qui utilisent l’argent liquide a diminué.

Le nombre d’utilisateurs de cash a surtout chuté depuis l’arrivée des cryptomonnaies, comme le célèbre Bitcoin né en 2009. Ces monnaies commencent petit à petit à gouverner le monde des investissements. Certains les adoptent même en tant que monnaie à part entière et les utilisent pour acheter de la nourriture, des voitures, etc.

Les inconvénients des autres moyens de paiement freinent la disparition du cash

les cryptomonnaies

La possibilité que le cash disparaisse inquiète quand même les habitués des paiements traditionnels, car les autres moyens de paiement affichent des inconvénients. Les factures augmentent par exemple quand on ne paie pas en cash, en plus, il y a des risques.

Prenons par exemple le paiement sans contact par CB. Il y a des frais bancaires à chaque transaction. Certes, pour les transactions de plus de 10 €, les frais ne sont que d’environ 22 centimes, mais au-delà de cette somme, il faut payer dans les 14 centimes, voire plus. Pour ceux qui font plusieurs achats par jour et par CB, les frais peuvent rapidement atteindre les 700 euros par mois, payés par les commerçants, mais répercutés sur les marchandises.

Prenons aussi les cryptomonnaies. Bien que les blockchains s’améliorent vers des solutions plus sécurisées et moins énergivores, la consommation énergétique et les risques de piratage ne sont pas totalement supprimés.

L’argent liquide : le cash va disparaître, mais pas tout de suite

l'argent liquide semble destiné à disparaître selon les experts

Bien qu’il y ait des inconvénients, l’argent liquide semble destiné à disparaître selon les experts. De nombreux pays commencent déjà à s’habituer à cette disparition. Il y a même des mesures législatives et des réglementations qui tendent à exclure l’argent liquide de la vie quotidienne. Il y a par exemple des limites concernant les retraits ou les dépôts en espèces.

Ce qu’il faut noter, c’est que si le cash disparaît, il ne disparaîtra pas tout de suite. Sa diminution et sa disparition ne se feront pas non plus en même temps dans tous les pays. Prenons comme illustration la Suède et la France. En 2010, l’utilisation de l’argent liquide était de 40 % en Suède. Mais en 2020, ce taux a chuté jusqu’à 10 %, alors qu’en France, 60 % des transactions se font encore en cash.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *