La société de biotechnologie

La biotech ou société de biotechnologie développe la technologie afin d’utiliser ou de modifier des organismes. Visant notamment à créer des vaccins ou encore des traitements contre des maladies rares, l’alliance entre le vivant et la technologie sera bénéfique pour divers secteurs comme la pharmacie, la santé ou encore l’agroalimentaire. Mais dans quelle société est-il intéressant d’investir ?

Quantum Genomics

Quantum Genomics

Sujet a lire : Fintech : où peut-on investir ?

Quantum Genomics est une société œuvrant dans le domaine de la biopharmacie. Dans ce secteur, elle est d’ailleurs la seule entreprise biopharmaceutique à développer des thérapies à base du mécanisme d’action central d’inhibition de l’Aminopeptidase A.

Ceci dit, elle se veut de trouver des solutions thérapeutiques pour les besoins médicaux non satisfaits et pour les maladies cardiovasculaires, comme l’hypertension artérielle ou l’insuffisance cardiaque.

Dans le meme genre : Voiture électrique : faut-il l'acheter ou la louer ?

Actuellement, cette biotech mène un projet de deux études de phase 3 pour le développement d’un médicament contre l’hypertension artérielle. Celui-ci agirait sur le cerveau. Quantum Genomics est en ce moment en quête de nouveaux partenaires prêts à investir dans sa société.

Valneva

Valneva est une société basée en France. Cette biotech recherche, développe et commercialise des vaccins prophylactiques, c’est-à-dire des vaccins pour prévenir certaines maladies infectieuses. Elle a d’ailleurs obtenu une autorisation pour son vaccin inactivé VLA2001 au Bahreïne. Puis, le titre de Valneva s’est adjugé à 6,75% après le suivi du succès de l’essai clinique de phase 3 du vaccin VLA153 contre le chikungunya.

Le premier vaccin cité connaît déjà un succès fou avec un accord de livraison pour 60 millions de doses jusqu’en 2023. Ces performances font donc de Valneva une biotech intéressante dans laquelle investir.

Abivax

Abivax

Abivax est une biotech qui veut développer des thérapies qui modifieraient les molécules naturelles du corps. Celles-ci sont encore en phase clinique, mais aboutiront peut-être à des candidats médicaments qui permettront de guérir des maladies inflammatoires chroniques, des infections virales et des cancers.

À ce jour, la société est également en bonne voie pour annoncer des résultats positifs de la phase 2 de l’ABX464 qui devrait aider à soigner la polyarthrite rhumatoïde. Ce projet devrait toucher environ 50 milliards d’euros grâce à un marché à forte demande.

Un autre projet, l’ABX196, est aussi en cours et nécessite d’énormes financements. Ce traitement est développé contre le cancer hépatocellulaire. Les perspectives prometteuses de ces études pourraient justifier un bon investissement dans la société.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *